Recherche
Close this search box.

Plus d’un tiers des nourrissons du Canada n’ont pas accès à des services de santé auditive suffisants

OTTAWA, 28 mai 2024 – Parmi les treize provinces et territoires du Canada, sept ne fournissent pas des soins de santé auditive suffisants aux nourrissons. Par conséquent, plus d’un tiers des bébés du pays vivent des inégalités en matière de santé qui entraînent des répercussions sur leur développement et leur éducation. Le rapport national de 2024 produit par le Groupe de travail canadien sur l’audition des nourrissons (GTCAN) révèle que peu de changements sont survenus depuis le bulletin de rendement de 2019. Une fois de plus, le Canada obtient la note globale « insuffisant » en matière de prestation de services de santé auditive aux nourrissons par le biais des programmes de détection et d’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA). Les audiologistes et les chercheurs du Canada exhortent les décideurs de tous les paliers gouvernementaux à accorder la priorité à la santé auditive des nourrissons.

« Tous les enfants du Canada méritent d’avoir accès à des services de santé auditive de qualité élevée au moment où cela compte le plus. Votre code postal ne doit pas servir à déterminer si vous et votre enfant pouvez accéder rapidement à des soins auditifs appropriés fournis dans le cadre d’un programme complet de DIPTA », de dire Marlene Bagatto, AuD, Ph. D., audiologiste et professeure adjointe à l’Université Western et qui a dirigé l’élaboration du bulletin de rendement. « Il faut mettre fin aux disparités en ce qui concerne la disponibilité des soins de santé auditive au Canada. Il est temps que le gouvernement fédéral assume un rôle de chef de file en matière de politiques et qu’il guide les provinces et territoires dans ce dossier en plus de leur fournir les ressources nécessaires. Trop peu de progrès ont été réalisés depuis que nous avons porté ce fait à son attention. Dix années plus tard, la note globale du Canada demeure insuffisante et les inégalités persistent en matière de soins fournis aux bébés. »

Le GTCAN fait appel au gouvernement fédéral pour qu’il élabore et mette en œuvre des lignes directrices nationales pour la santé auditive des enfants. Ces lignes directrices, qui serviraient de feuille de route aux provinces et aux territoires, reposeraient sur les meilleures pratiques en place dans les secteurs où l’on fournit des programmes de DIPTA complets et durables. Les services de dépistage universel, d’évaluation et de soutien fournis aux bébés qui naissent avec une perte auditive ne sont pas expérimentaux. Il existe des politiques et des procédures fondées sur des données probantes qui peuvent être modifiées pour une mise en œuvre à l’échelle du pays. Ce qu’il faut, c’est une réelle volonté d’améliorer la disponibilité des services de santé auditive des nourrissons dans l’ensemble du Canada.

Le GTCAN est heureux d’annoncer que les provinces et territoires dont les programmes de DIPTA ont obtenu la note « suffisant » en 2019 ont su la maintenir au cours des cinq dernières années. Il importe également de mentionner que certaines provinces et certains territoires qui ont reçu la note « insuffisant » ont réalisé des progrès. Par exemple, un consultant externe a examiné les services de santé auditive des nourrissons du Nouveau-Brunswick et fait des recommandations concrètes. À l’Île-du-Prince-Édouard, des protocoles cliniques sont présentement élaborés pour la mise en œuvre du programme. Plusieurs régions qui ont obtenu la note « insuffisant », par exemple le Nouveau-Brunswick, le Nunavut et la Saskatchewan, ont procédé à la mise en œuvre du dépistage néonatal de l’infection congénitale à cytomégalovirus (CMV), laquelle s’avère la principale cause de perte auditive non génétique chez les nouveau-nés.

Bien qu’il y ait eu des améliorations, le GTCAN a le regret de devoir déclarer que plus de la moitié des provinces et des territoires du Canada ont maintenu la note « insuffisant ».

Les notes du bulletin de rendement 2024 en matière de DIPTA ont été attribuées en fonction de la présence ou de l’absence des cinq éléments essentiels d’un programme de DIPTA dans l’ensemble de la province ou du territoire.

« Il importe de rappeler que la détection universelle de la surdité chez les nouveau-nés ne constitue que l’un des éléments d’un programme complet de DIPTA », explique Dre Bagatto. « En plus du dépistage de la surdité de tous les bébés à la naissance, un programme complet et efficace de DIPTA doit inclure une évaluation complète de l’audition afin de confirmer la présence ou l’absence d’une perte auditive permanente, des services d’intervention qui englobent la technologie, comme des appareils auditifs (si la famille le souhaite), ainsi que le développement du langage, du soutien pour les familles, de même qu’un suivi et une évaluation du programme. Bien que le Canada dispose de services d’audiologie pédiatrique de grande qualité, l’accès à des services coordonnés à l’intérieur du système de santé ou la disponibilité de tels services demeurent inexistants dans beaucoup de régions. »

Il est essentiel de savoir si un enfant a une perte auditive afin d’aider les familles à prendre les décisions qui s’imposent en matière de communication et d’éducation pour leur enfant. Une bonne audition et le développement de la communication ont une grande incidence sur le développement du cerveau, l’apprentissage, le comportement, les rapports sociaux et personnels, ainsi que sur le bien-être global. La période la plus critique pour l’apprentissage du langage se situe entre la naissance et 2 ans. Plus tôt la perte auditive d’un bébé est détectée, plus vite les interventions visant à aider au développement du langage peuvent être entreprises afin que l’enfant puisse apprendre le langage (que ce soit le langage parlé, le langage gestuel, ou les deux) et communiquer avec le monde qui l’entoure.

Le GTCAN est déterminé à changer l’état actuel des choses. « Nous continuerons de militer en faveur de soins auditifs complets chez les nourrissons de l’ensemble du Canada afin que tous les enfants du pays, ainsi que leurs familles, aient accès à des services de santé auditive précoces et complets », de dire Dre Bagatto. « Nous demandons maintenant au gouvernement fédéral de passer à l’action afin d’établir et de mettre en œuvre des lignes directrices nationales. »

Le Groupe de travail canadien sur l’audition des nourrissons est un groupe national de chefs de file et d’experts en matière de dépistage et d’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA), constitué dans le but de promouvoir, de favoriser et d’appuyer l’instauration de programmes universels complets de DIPTA dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada. Le groupe résulte d’une collaboration entre l’Académie canadienne d’audiologie (ACA) et Orthophonie et Audiologie Canada (OAC).

Demandes des médias :

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin de plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec Eve Clancy, gestionnaire, Communications et marketing (eve@sac-oac.ca).

Gestionnaire, Communications et marketing
Orthophonie et Audiologie Canada

Courriel : eve@sac-oac.ca

Services de santé auditive pour les personnes âgées : sondage auprès des membres et associés d’OAC

Le groupe de travail sur les services d’audiologie en soins de longue durée d’OAC réalise un sondage pour recueillir de l’information sur les possibilités actuelles et futures en matière de soins auditifs des adultes âgés, ce qui inclut les services offerts dans les établissements de soins de longue durée. Cela fait partie de nos activités de défenses des intérêts dans le cadre de l’élaboration des normes nationales pour les soins de longue durée.

Nous vous prions de répondre d’ici le dimanche 6 février 2022.

Sondage français à venir!

 

Outil pour les professionnels canadiens de la réadaptation et de l’exercice qui s’occupent de clients qui ont la COVID longue

Les collaborateurs du comité consultatif interdisciplinaire sur la COVID longue ont publié un outil intitulé Réadaptation pour les clients vivant avec l’affection Post COVID-19 (COVID longue) : guide destiné aux professionnels canadiens de la réadaptation et de l’exercice.

Ce document évolutif a pour but de regrouper les ressources nécessaires à la prise de décisions cliniques éclairées. La COVID longue est un problème de santé émergent pour lequel on continue de récolter des données probantes sur l’application sécuritaire d’exercices.

Cet outil est conçu à l’intention des professionnels de la santé vers qui on oriente des clients pour qu’ils bénéficient de soins de réadaptation ou d’exercices afin de gérer les symptômes de la COVID longue.

Accéder à l’outil.

Si vous avez des questions au sujet de ce guide ou si vous souhaitez partager d’autres ressources avec ce groupe afin de faire évoluer le document, veuillez écrire à l’adresse suivante : information@physiotherapy.ca.

Événement virtuel de reconnaissance d’OAC

De quoi il s’agit :

Chaque année, le Programme des prix d’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) permet de reconnaître des membres et des associés qui ont contribué de façon importante à l’association, à la communauté et aux professions de l’orthophonie et de l’audiologie.

Cet événement virtuel de reconnaissance permettra de rendre hommage aux lauréats du Programme des prix d’OAC 2020-2021 et d’annoncer un important changement apporté cette année.

Visitez cette page Web pour accéder à la liste des gagnants 2020-21.

Raison d’être :

Cette année en particulier, étant donné les occasions limitées de se rencontrer en personne en raison de COVID-19, OAC a tenu à organiser cet événement virtuel pour rendre honneur aux lauréats de façon significative et en présence de leurs pairs. Chez OAC, tout le monde reconnaît l’immense contribution des membres et associés à leurs professions et à leurs communautés, c’est la raison pour laquelle nous tenons à célébrer leur dévouement et leur détermination.

Il est devenu prioritaire pour OAC de tenir un tel événement afin de reconnaître adéquatement les formidables contributions que ses membres et associés ne cessent de fournir. Nous tenions à organiser un événement spécialement pour reconnaître nos lauréats comme ils le méritent vraiment.

Nous annoncerons aussi un important changement apporté au Programme des prix de 2021-2022.

Pour y visionner :

L’événement de reconnaissance virtuelle du SAC est maintenant passée. Visionnez l’enregistrement vidéo ci-dessous.

* Veuillez prendre note que l’événement sera principalement en anglais.


Proposez une candidature pour les prix de 2021-2022

Connaissez-vous une personne méritante parmi vos collègues, vos pairs, vos confrères et consœurs de travail ou mentors qui va au-delà de ses responsabilités régulières pour contribuer à sa profession, sa communauté ou OAC? Posez sa candidature dans le cadre du Programme des prix d’OAC 2021-2022!

 

Rapport sur les impacts de la COVID-19 sur l’accessibilité des communications pour les adultes malentendants (en anglais)

The Survey & The Report

Earlier this year, the Canadian Hard of Hearing Association (CHHA), University of British Columbia (UBC), and Wavefront Centre for Communication Accessibility worked together to collect information from Canadians who experience hearing loss and deafness about how the pandemic has impacted their daily lives.

They received insights from close to 700 responses who noted the demand for universal captioning, impacts of masks on communication, and the ability to receive accessible information from the government and media outlets on COVID-19.

The results from this report will provide a foundation to better understand the impact the pandemic has had on our communities and to ensure that moving forward, we can address these challenges as we continue to manage COVID-19 throughout the recovery phase and beyond.

Click here to read the full report.

Key Findings in The Report

  • More than 80% of individuals with hearing loss found it difficult to understand others with face masks.
  • 60% of individuals reported that their mental health has been negatively affected as a result of the pandemic.
  • At least one-quarter of individuals with higher severity of hearing loss were unable to obtain hearing health services due to COVID-19 restrictions.
  • Only 16% of respondents reported obtaining hearing or hearing aid services remotely from a specialist such as an audiologist or hearing instrument practitioner.
  • Over 60% of respondents reported difficulty in understanding others who are behind plexiglass barriers.
  • At least 60% of respondents indicated that having captioning available would help improve communication with others in video calls and at virtual events.

The Webinar

In May 2021, the research team hosted a webinar where the principal investigators, Dr. Brenda Poon, Wavefront Centre Senior Research Fellow and Assistant Professor at UBC, and Dr. Lorienne Jenstad, Associate Professor at UBC School of Audiology & Speech Sciences, presented the preliminary findings from their work.

Watch the recording of this webinar.

Les récipiendaires des bourses de recherche clinique d’OAC 2021

Les récipiendaires des bourses de recherche clinique d’OAC 2021 sont Rina Dulku et Shannon Kerr!

Rina Dulku

L’humilité et la sécurité culturelles dans les services d’intervention précoce à l’intention des enfants sourds ou malentendants et leurs familles : le point de vue des parents et des professionnels

Abstract:
L’intervention précoce permet d’atténuer efficacement les troubles de la communication et autres retards chez les enfants sourds ou malentendants, mais comment les familles qui ne s’identifient pas à la culture dominante peuvent-elles accéder à ces services qui peuvent avoir un effet significatif? Cette étude se penchera sur le point de vue de familles et de professionnels à propos de ce qui fait obstacle et de ce qui facilite les pratiques sécuritaires sur le plan culturel.

Shannon Kerr

Résultats relatifs à la déglutition après avoir suivi le McNeill Dysphagia Therapy Program en ayant recours à un mélange de séances en personne et de séances virtuelles

Abstract:
Cette étude a pour but de déterminer s’il est possible de fournir le McNeill Dysphagia Therapy Program (MDTP) en ayant recours à une combinaison de séances de traitement de la déglutition offertes en personne et par le biais de la télésanté. Le MDTP s’avère un programme de traitement de la déglutition basé sur des exercices intensifs à l’intention des adultes qui souffrent de dysphagie. Ce programme repose sur l’utilisation d’une classification de la consistance des aliments afin d’offrir diverses résistances.

 

Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants Canadiens ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle

Le Gouvernement du Canada ont le plaisir d’annoncer le lancement d’un nouveau blogue de données intitulé « Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants Canadiens ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ».

En recourant à des données tirées du questionnaire d’approche participative mené par Statistique Canada, Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : Être parent durant la pandémie, 2020, ce blogue de données donne un aperçu des expériences des parents ayant indiqué avoir un enfant âgé de 0 à 14 ans ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle au tout début de la lutte contre la pandémie de COVID-19. (Les questionnaires ont été rempli entre le 9 juin et le 22 juin, 2020.)

Ce blogue de données donne un aperçu des préoccupations des parents concernant leur(s) enfant(s) dans plusieurs domaines : l’état de santé physique et mentale général, la solitude ou l’isolement, le temps d’écran, la quantité d’activités physiques, la réussite scolaire, et la capacité de gestion de leur famille. Ces situations sont comparées aux expériences de parents qui ont indiqué avoir des enfants appartenant au même groupe d’âge sans incapacité.

Principales constatations :

  • Près des deux tiers des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par l’état de santé mental général de leur enfant.
  • Près des deux tiers de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la solitude ou l’isolement de leur enfant.
  • Environ neuf parents sur dix ont indiqué que leurs enfants passaient du temps devant un écran chaque jour; toutefois, un plus grand nombre de parents (près des trois quarts) d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la quantité de temps que leurs enfants passaient devant un écran que les parents d’enfants n’ayant aucune incapacité.
  • La moitié des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué que leurs enfants s’adonnaient à de l’activité physique tous les jours et la moitié ont indiqué être très ou extrêmement préoccupés par la quantité d’activités physiques à laquelle leurs enfants s’adonnaient.
  • Plus de la moitié des parents (59 %) ont indiqué qu’ils étaient très ou extrêmement préoccupés par l’année scolaire et la réussite scolaires de leurs enfants, quoique les enfants d’âge scolaire ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle reçoivent plus d’aide pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école.
  • Un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle sont préoccupés par la capacité de gestion de leur famille comparativement aux parents d’enfants sans incapacité.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez envoyer : PHAC.chronic.publications-chronique.ASPC@canada.ca 

Réseau OAC : un outil de participation en ligne pour les membres et associés

Réseau OAC permettra aux membres et aux associés d’établir des liens significatifs en ligne grâce aux communautés (groupes de discussion). Ces communautés favoriseront le dialogue, le soutien entre pairs, l’échange de meilleures pratiques et de ressources, l’établissement de liens et plus encore. Nous lancerons Réseau OAC à l’automne 2021.

Avez-vous une idée d’une communauté que vous souhaitez prendre part? Nous avons besoin de votre aide pour déterminer ce que vous souhaitez y voir en premier!

Suggérez une communauté dès maintenant! 

 

Félicitations aux lauréats de nos prix et de nos bourses de 2021

Chaque année, Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) fait en sorte de reconnaître ses membres et associés pour leurs réalisations, et ce, grâce à son Programme des prix et à son Programme de bourses.

Le Programme des prix permet de célébrer l’excellence dans les professions de l’orthophonie et de l’audiologie. Le Programme des bourses d’OAC permet d’offrir 25 bourses à des étudiants associés d’OAC afin d’aider nos futurs professionnels de la santé de la communication.

Voir la liste complète des lauréats pour les prix et les bourses dès maintenant!